Match : nouveau Fado contre tous les lecteurs Icos

Publié le : 15/07/2008 17:55:00
Catégories : Electroniques , Tests - Bancs d'essais

Match : nouveau Fado contre tous les lecteurs Icos

UNE HISTOIRE DE FAMILLE...

La sortie d'un nouveau lecteur Icos est toujours un événement. Denis Hausherr nous a envoyé sa nouvelle version du Fado - un des lecteurs de référence depuis 12 ans dans cette gamme de prix - et nous étions impatient de le comparer aux différentes combinaisons actuelles de lecteurs, drives et convertisseurs de la marque.


L'autre événement est la disponibilité de ce lecteur - et de toute la gamme Elsberg - en version "Init", c'est-à-dire, sans les joues en pierre et sans les pointes, mais avec de fines joues en bois. Ces versions "Init" permettent d'accéder aux produits de la marque à un niveau de prix sensiblement inférieur et les appareils de cette série ne font plus que 44cm de large, ce qui les rend compatibles avec tous les meubles hifi existants.

L'écoute comparative a été faite successivement sur l'ancien Fado, le nouveau Fado, l'ancien Fado + la Dactablette et, enfin, le Fado-Drive + la Dactablette.

L'ampli était le 2140 d'Icos, les enceintes, les Concorde Signature de Jean-Marie Reynaud et les câbles, MPC Audio de la série Présence (numérique + modulation) et de la série Mélodie (HP).

VERDICT :
 

La première comparaison ancien Fado vs. nouveau Fado a été assez rapide. Le nouveau lecteur est beaucoup plus précis, nettement plus "nerveux", plus rapide, plus ouvert, avec une bande passante plus large. L'ancien Fado paraît donc beaucoup plus doux, ce qui a un côté très agréable mais l'on perd pas mal de choses sur de nombreux critères, qui rendent la nouvelle version objectivement un gros cran au-dessus de l'ancienne.

Titillés par ce résultat, nous l'avons ensuite comparé au Fado ancienne version + Dactablette. Cette fois, le résultat est beaucoup plus nuancé. Le nouveau Fado reste plus "nerveux", plus incisif et plus détaillé. En revanche, le couple ancien Fado + Dac est plus plein, avec plus de richesse harmonique et plus de matière. On peut dire que les deux configurations sont objectivement de même niveau mais elles sont subjectivement assez différentes.

Enfin, lorsque l'on passe du nouveau Fado au couple Fado-Drive + Dac, la comparaison est également assez rapide. Le Fado-Drive + Dac est aussi précis que le nouveau Fado sur les petits détails. En revanche, l'ensemble Fado-Drive + Dac reprend ses droits sur la totalité des autres critères : un naturel d'écoute toujours aussi étonnant, des timbres beaucoup plus riches, un grain et une matière beaucoup plus présents... On a aussi l'impression que ce couple prend son temps pour faire de la musique ou - tout du moins - pour nous la restituer, c'est assez étonnant et très agréable à la fois.

Précisions sur la gamme :

Pour ceux qui possèdent déjà un Fado (ancienne mouture), Icos a prévu des possibilités de mise à jour :

* pour les Fado récents : changement de l'alimentation et de la conversion pour un coût d'environ 900 € (à préciser d'ici quelques semaines)
* pour les Fado de 4 ans et plus : changement de la mécanique, de l'alimentation et de la conversion pour un coût de 1900 € environ (à préciser d'ici quelques semaines)

Dans les deux cas, les éléments changés profitent d'une nouvelle garantie de 5 ans !

La gamme de lecteurs Icos s'articule donc aujourd'hui de la manière suivante :

* Icos Fado : équipé d'une nouvelle alimentation et d'un nouveau convertisseur, disponible en version Init à 2.790 € et en version Elsberg à 3.200 €
* Icos Fado-Drive + Dactablette : inchangé, disponibles en version Elsberg seulement à 4.460 € pour le Drive et 1.980 € pour la Dactablette, soit 6.440 € l'ensemble. 
* Dactablette : inchangée, reste disponible pour les lecteurs/drives d'autres marques à 1.980 €

Conclusion:

Ce nouveau Fado est probablement sans équivalent à ce niveau de prix. Pour ceux qui cherchent un lecteur dans cette gamme, je ne saurais trop vous conseiller une écoute de ce lecteur avant toute décision.

Guillaume

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Suivez-nous sur Facebook